vendredi 7 mai 2010

Les ados accrocs aux... SMS

Selon le PewResearchCenter, les adolescents américains (c'est vrai aussi en Europe), sont de gros consommateurs pour les opérateurs de téléphonie mobile.

L'usage de la parole disparait au profit du SMS. On aurait pu imaginer que les smartphones embarquant un MSN, Meebo, e Buddy, Skype, favoriseraient les usages data.

Cependant, regardons bien plusieurs fondamentaux :
- qui paye le forfait ?
- l'aspect du mobile est-il important ?
- les forfaits permettent-ils un usage intensif ?

Qui paie ?
La réponse est évidente, il s'agit des parents. Il faut donc une maitrise du budget mais également un forfait robuste pour que leur progéniture puisse rester en contact avec sa tribu.

Le mobile ?
Regardez autour de vous y compris dans le métro. LG, BlackBerry, Samsung, Nokia, sony Ericsson... Toutes les marques sont présentent, tactiles, avec clavier... Par contre l'iPhone est peu présent selon moi.

Les forfaits ?
Dans leur course à l'illimité (limité) les opérateurs ont inclus le diable pour eux : les SMS illimités. Résultat, le T9 est utilisé, les SMS sont plus longs et sans faute d'orthographe (ou presque).

Les statistiques de l'étude sont édifiantes et font même froid dans le dos surtout si les adolescents deviennent des drogués du SMS mais elle révèle ce que je pensais déjà : les applications mobiles concernent plus une segmentation 18-45 ans que les adolescents.

Source : PewResearchCenter

Bookmark and Share
Enregistrer un commentaire