lundi 4 juillet 2011

6 mois d'absence et perspectives

Vous l'aurez constaté, cela fait un bon moment que je n'écris plus d'articles sur ce qui arrive ou va sortir comme mobile et encore moins sur les applications.

Manque de temps
En fait depuis juillet 2010, une passion beaucoup plus personnelle est entrée dans ma vie. Un futur geek ? Je ne l'espère pas, mais il sait déjà mimer la manière dont on porte un téléphone à l'oreille. Heureusement que j'ai un factice à la maison, ce qui lui évite des ondes nocives pour son petit crâne.

Observations
Cela ne m'a pas empêcher d'observer ce qui se passe dans le monde de la mobilité et plus généralement de l'Internet.
Les premiers téléphones 3D (et ça fait mal aux yeux, j'ai testé un LG), la montée en puissance d'Android vs iPhone, le ratio d'utilisation d'une même application Android vs iPhone, les rumeurs sur l'iPhone 5, le déclin des réseaux sociaux, mise en place de l'IP V6 à grande échelle... Bref tout y est passé.
Au final, nous restons des consommateurs prêt à tout ou presque pour être dans ce grand mouvement, du moins ce flot de données permanentes qui ne se mesure plus en tera ou tetra octets mais beaucoup plus.

Le futur est peut être déjà écrit
Un ami m'a fait découvrir l'excellente saga de science fiction écrite par Peter F. Hamilton : l'Etoile de Pandore (Pandora Star). On n'y parle pas de websphère mais d'unisphère. Lieu où chaque individu est relié en permanence à sa boite mail, agenda, aux actualités... Grâce à des implants rétiniens, les personnages peuvent avoir accès à ces informations. J'oublie volontairement les tatouages ayant d'autres fonctions pour me concentrer sur le principal : les outils communiquants.

Demain, nous n'aurions peut être plus besoin de téléphone car la singularité d'un être humain fait qu'il peut être identifié aisément grâce à son ADN. Ce qui en fait une sorte d'adresse IP à elle toute seule. Donc, autant lui attribuer des services de base comme le mail avec une adresse qui lui ai propre et dont la signature sera facilement vérifiable.

Les réseaux sociaux tels que nous les connaissons, seront donc en déclin (ça a déjà commencé avec la première chute d'audience de Facebook), il faudra faire un tri autour ses cercles d'influence ou de connaissances (rhoo Google + ou plus avant On fait par Orange Vallée). Etre réactif sans pour autant être assailli. Bref, un monde ultra connecté dans lequel on peut puiser un nombre d'informations important.

Stockage des données, le Cloud est en marche
Pour le commun des mortels, le Cloud computing va rester un argument commercial pour les entreprises pour déporter les applications les plus courantes vers des serveurs annexes au lieu de les gérer en propre. Pour ma part, ce sera et c'est déjà pour certaines applications un moyen de trouver n'importe où et n'importe quand ses documents. Un coffre fort virtuel, un espace de stockage privé et crypté... Bien des applications seront possibles.
Commençons par utiliser Jolicloud sur nos Netbook pour découvrir ce petit monde.

Monsieur et Madame Michu
J'adore ce couple de personnes. Par contre, l'informatique et eux ça fait 2. Je regarde simplement autour de moi et je me dis que même certain digital native utilisent les ressources informatiques de manière étrange. Limite sauvagement : entre un copier/coller plus que suspect ou un non classement des données, sans compter la manière d'appréhender une machine, je me dis que tout ce monde totalement connecté n'est pas encore à la portée de tous.
Regardez simplement à quoi sert Google le plus souvent : saisir une URL connue. La recherche sémantique ? Mais qui cherche avec les bons termes au préalable pour un problème donné ?

Conclusion
Vous l'aurez compris, la fusion de l'Internet et de l'Internet mobile arrive à grand pas. Peut être pas assez selon moi et nous sommes à la pré-histoire d'un grand bouleversement numérique. Des TV connectées au mobile à nous même, en passant par des relations faites à partir de ces cercles d'amis (ou relations), l'Internet de demain approche mais n'est pas à la portée de tous.
Enregistrer un commentaire