mardi 6 mars 2012

On refait les calculs

La grosse polémique lancée par les 3 opérateurs historiques de la téléphonie mobile au sujet de la couverture du réseau de Free mobile interroge.

L'ARCEP, autorité indépendante, en charge de la régulation des telecom notamment, indique bien que Free mobile tient ses engagements en terme de couverture du territoire (voir vidéo sur ce sujet). L'ANFR (qui accorde les autorisations de fréquences et d'implantation de sites) indique dans un rapport encore à l'état d'ébauche que Free ne tient pas ses engagements.

Il faut comprendre dans ce débat plusieurs points :
- Les opérateurs historiques ont très mal pris l’agressivité tarifaire de Free.
- La perte des clients est substantielle
- Le réseau de Free n'est pas complètement déployé (en un an)...

Il a fallu 15 ans pour que nos 3 gros disposent d'un réseau suffisamment étendu. Toutefois et même en zone dense, il vous arrive de ne pas capter le signal et ce même avant l'arrivée de Free.
L'ARCEP utilise les mêmes méthodes de calcul pour tous les opérateurs. Il n'est pas concevable qu'à cause d'un nouvel entrant on change cela. Sinon tout le monde serait vite mis au pilori.

L'ANFR n'a clairement pas pour mission de prendre la place de l'ARCEP car ce n'est pas dans ses statuts. Dès lors à quoi joue le ministre Besson ? Il faut bien se rappeler que les opérateurs actuels ont mis 15 ans pour construire leur réseau et ont bénéficié des indulgences de l'ARCEP. Par ailleurs, le calcul du taux de couverture de la population n'a pas changé, qu'enfin, c'est le gouvernement actuel qui a permis l'arrivée du 4ème opérateur.

Au lieu de pleurnicher sur l'ARPU qui sera fatalement en baisse, les opérateurs devraient se concentrer sur le coeur de leur métier : le réseau et les forfaits. Supprimer les options qui coûtent un bras et souvent inutiles, et séparer sur la facture le coût d'acquisition du mobile (1 ligne).
Le consommateur doit aussi comprendre qu'une ligne téléphonique a un coût :
- le réseau
- les boutiques
- l'aquisition du mobile
- le service client.

Les options (TV, messagerie,....) sont payantes. De là, chaque option devra être plus étudiée chez un opérateur. Fini l'hébergement de services chez des tiers qui plombe ou masque des services en souffrance.
Et finalement, s'assurer qu'effectivement la couverture se fasse bien partout. Car même chez les 3 anciens, le réseau n'est pas optimal même en grosse agglomération. De ce fait taper sur le petit nouveau...
Enfin, dire que ça fait mal de s'être pris une remarque notamment sur les marges qui sont de l'ordre de 35% chez les uns en allant vers 8% (chez BT), oui c'est sur il y a un monde. Mais comme pour les manifestions : 35% -> 8% je dirai que la marge est au milieu.

Aussi, au 3 anciens, je dirai : faites ce que vous savez faire le mieux : un bon réseau et une bonne qualité de service, supprimez ce qui n'est pas utile dans un forfait et réduisez les offres. Vous y verrez plus clairs et vos clients aussi. Cela permettra de repartir vers de meilleurs horizons.
Enregistrer un commentaire