lundi 11 août 2008

La fin des sonneries et logos

Il y a plus de 3 ans, le marché des logos et sonneries battait son plein avec de nombreux acteurs. La problématique résidait tout d'abord dans l'adaptation du contenu à chaque mobile, notamment en ce qui concerne la taille des logos, de leur poids, et pour les sonneries la problématique de l'acceptation du format MP3 et des DRM.

Pour avoir participé à cette bataille en écrivant pour un fournisseur de contenu ce que l'on appelait les Livres Blancs décrivant les méthodes de fabrication de chaque type de média, je pense qu'il est temps que le marché évolue.

D'une part, en ce qui concerne les logos, car avec l'APN intégré dans les téléphones, on réalise soit même son logo. Pour les sonneries, d'autre part, il suffit avec audacity de découper un fichier MP3 sur 30 secondes, l'intégrer dans son mobile et le tour est joué. Effectivement cela demande un peu de travail. Certains mobiles résistent encore. J'en veux encore pour preuve le LG 343i qui ne supporte pas des images de plus de 10 ko !

Selon moi, le marché du contenu doit se diriger vers le streaming vidéo et la vente de full tracks sans DRM. En effet, les morceaux complets même à 0,99€ seront pour les utilisateurs appréciables car largement audibles sur leur téléphone, même si on descend la qualité à 96 kbps. Par ailleurs, si on prend l'exemple de Radiohead qui proposait leur dernier album In rainbows gratuitement en téléchargement, il apparaissait que certains internautes (peu informés ou débiles) préféraient l'avoir via les réseau P2P. Donc la question du pirtage ne se pose pas en aval mais en amont de la chaine.
Quant au streaming, les reseaux 3G et 3G+ permettent désormais l'envoi de vidéo en qualité dite HD sur les téléphones. Il faudra donc écrire de nouvelles spécifications pour régler les serveurs de streaming en fonction des capacités des téléphones.

Il faudra voir combien de fournisseurs de contenu suivront ce changement.

Enregistrer un commentaire