mardi 25 novembre 2008

La téléphonie et la crise

Il ne faut pas se voiler la face, la crise tout d'abord immobilière, puis financière est en passe de toucher tous les secteurs.

Après la grande purge de 2001 qui a vu plus de 700 000 emplois détruits (ce qui était déjà énorme), celle de 2003 qui a remis les pendules à l'heure, nous arrivons donc comme ce fut le cas entre 1988 et 1997 au grand lessivage. Pour les plus jeunes lecteurs de ce blog, ces dates ne doivent pas énormément vous atteindre. Pour les personnes de mon age, ce fut une époque difficile tout d'abord pour accéder au marché du travail.

Par rapport à la téléphonie, vous scrutez tout autant que moi les nouveaux modèles. Seulement, pourrez-vous changer de téléphone comme on change de chemise ? Allez vous prendre un forfait spécialement conçu par un opérateur pour satisfaire votre envie de surfer ? Nokia et Sony Ericsson ont déjà lancé en bourse des avertissements sur la baisse de leur chiffre d'affaire (profi warning). Je ne crois pas comme l'écrit Stacey Higginbotham que les gens s'offriront un téléphone comme cadeau de Noël (pensez aussi au coût de l'abonnement, le cadeau empoisonné).

Je vous entends déjà me dire : "mais je ne serais plus tendance". Que faisiez vous avant d'avoir un mobile ? Vous viviez sans ! Je ne vous incite pas à une rétro action dans votre mode de consommation, j'indique juste qu'en temps de vache maigre (comme lorsque tout va bien), que notre mode de consommation doit être raisonné et non dispendieux comme ces dernières années.
Par ailleurs, lorsque l'on est en commission de sur-endettement, la première chose que l'on vous laisse c'est le strict minimum (EDF, loyer, gaz, impôts), évidement la téléphonie mobile, les abonnements aux chaines payantes et autres joyeusetés sont du superflu.

Ce billet n'est pas en soi négatif, car il sortira à terme de meilleurs appareils le temps que l'orage se passe et vous le verrez, nous les regarderons différemment.

Enfin, l'âge moyen d'un téléphone chez une personne est supérieur à 18 mois. Vous n'avez qu'à regarder au bout de combien de temps vous décidez à utiliser vos points fidélité pour changer de mobile ;)

Enregistrer un commentaire