mercredi 13 mai 2009

Cloud mobiling

Cloud ComputingPetit néologisme en titre de ce billet, qui vous l'avez reconnu reprend l'idée du cloud computing. La notion de "Cloud" provient des présentations Power Point qui décrivent le plus souvent l'accès vers Internet avec un nuage.

De plus en plus, nous utilisons des contenus on line, le stockage de nos données est réparti sur différents serveurs et nous y accédons via Internet. L'exemple le plus connu est bien entendu celui de Google et sa suite d'applications disponibles en ligne (Picasa, Google docs, GMail, GCalendar...).

En situation de mobilité, il est certain qu'avec les Netbook l'accès à cette ressource est équivalente que celle d'un laptop ou un PC de bureau. Par contre, le concept de cloud mobiling (pas très heureux comme terme), reviendrait à faire la même chose avec un téléphone.

Actuellement, regrouper un univers comme celui de Google n'est possible qu'avec les téléphones sous Android. A terme outre les documents, c'est tout un ensemble qui sera déporté vers le Net comme le propose Zoho.

La question sous sous-jacente repose sur la confiance que nous accordons à ce déplacement des données et de la sécurité quant à leur accès et notamment la possibilité d'une perte de ces dernières si un des serveurs venait à disparaitre ou si l'évolution logicielle n'assure pas une retro compatibilité.

La mobilité entre dans un nouveau cycle : le téléphone relié à l'Internet au sens propre et non plus lié au réseau de l'opérateur. Cela va de pair avec des mobiles comme l'iPhone, ceux fonctionnant sous Android. Les BlackBerry et ceux sous Windows Mobile embarquant toujours une partie logicielle impliquant le stockage de données sur le téléphone. Cela va s'accompagner d'une demande accrue de bande passante sur les réseaux des opérateurs et un changement des forfaits où la voix perdra sa prépondérance. Nous n'en sommes qu'au tout début.

Enregistrer un commentaire