jeudi 18 juin 2009

Mon téléphone sert de modem

L'affirmation contenue dans le titre est en passe de devenir un leitmotiv chez les possesseurs d'iPhone mais cela a un coût que les utilisateurs refusent de payer.

Remontons aux origines tout d'abord. C'est avec un Motorola P7389 que je commençai mes premières connexions data pour que mon Palm puisse accéder à Internet. A cette époque les débits étaient dignes des premières connexions avec un modem 28kBpbs et pourtant nous étions en 2000.
Ensuite le T68i m'ouvrit plus de portes et surtout du débit. Avec l'arrivée du EDGE puis de la 3G, les téléphones sous Nokia principalement m'aidaient à me connecter au réseau d'un opérateur pour que je puisse visualiser son portail avec Firefox et UserAgent switcher. Je n'osais pas utiliser ma connexion pour surfer bien que je puisse faire cela. Enfin, les cartes PCMCIA avec une carte SIM mirent fin à mon cauchemard pour configurer les connexions modem.

Avec l'avènement de l'Internet en mobilité, on souhaite pouvoir se connecter quand on veut mais aussi avec ce que l'on veut. Pas la peine de transporter plusieurs appareils en même temps. On a souvent son téléphone sur soit, le port PCMCIA a disparu ou presque, mais n'est pas présent sur un ultra portable, et les clés USB semblent plus réservées à ceux qui surfent de manière occasionnelle.

L'iPhone 3G et 3Gs semblent remettre au goût du jour cela alors que nous surfons le plus souvent au travail ou au domicile, qu'en situation de mobilité plutôt de nomadisme, on doit pouvoir trouver un accès WiFi le plus souvent gratuit (Mc Do, Starbuck, au très bon bar l'Armagnac...). Bref, avoir de la bande passante sans pour autant griller son forfait.
Le consommateur lambda est donc prêt à se payer 2 accès Internet : fixe et mobile. C'est ainsi qu'il faut décrire la chose et pour un prix équivalent ou presque.

Enfin, les opérateurs et il ne faut pas s'en cacher vont nous ressortir le surf illimité, bridé au delà d'un Giga de données. Pas de quoi surfer à haut débit longtemps. Aussi, je pense que le consommateur devra choisir clairement : clé 3G ou connexion modem. Les offres ne sont pas du tout similaires et pas forcément d'un bon rapport qualité/prix.
Rappelons que dans tout ces cas, la VoIP, les newsgroup et le Peer-To-Peer sont interdits. Pour les newsgroup, cela est gênant surtout que certains sont intéressants : droit, le service clients de Free par exemple. Les vieux utilisateurs du Net sauront de quoi je parle.

Selon moi la fonction de modem d'un téléphone est réellement réservée aux professionnels. Pour les particuliers, il faut réserver ce cas à un réel besoin de surf (ce qui ne doit pas être le cas en permanence). Restera le cas des geek (dont je fais parti) qui ont un besoin permanent d'être connecté, quoique... dans le RER je m'en passe bien volontiers surtout que le réseau 3G passe mal ;)

A lire : Sur PCinpact ici pour Orange et pour SFR.

Enregistrer un commentaire