jeudi 26 août 2010

Les tablettes à tout faire

Alors que l'iPad a été lancé en grande pompe au printemps dernier, tout le monde de la blogosphère attend les tablettes sous Android. Je ne compte pas les articles divers sur Archos et consors. Sans compter les articles sur Unowhy (si vous ne savez pas ce que c'est, sachez qu'il s'agit d'une tablette également).

Alors petit état de l'art pour commencer.
J'ai l'extrême chance de pouvoir utiliser différents jouets en avance de phase. Ainsi j'ai pu toucher l'iPad très tôt (pour ceux qui ont vu mon profil Facebook, ils ont pu en juger), disposer de tablettes sous Android. Que dire... Je suis en présence d'hybrides. Moitié téléphone, moitié PC sans clavier. A cela, il faut adapter toutes les applications au nouveau format (plus grand et l'ergonomie est totalement à repenser car on ne tient pas une tablette comme un téléphone)

Est-ce adapté pour tous ?
Si on commence par parler porte-monnaie, pas du tout. Il faut avoir un bon salaire pour se payer ce genre de jouet. Ensuite, il faut en avoir l'utilité. Vous allez me dire, tout ce qui est beau et inutile est donc indispensable. Oui pour les early adopters. Non pour monsieur et madame Michu.


Est-ce le chaînon manquant de l'Internet mobile ?
Pour ma part, non. Mon Netbook me suffit amplement, avec une clé 3G qui comble du bonheur me permet de me connecter au réseau WiFi lié à l'opérateur. Même à Berck sur Mer on capte très bien un réseau WiFi communautaire. A moi les mails, Youtube et autres joies du monde 2.0. Mon HTC Tattoo me servant à téléphoner et suivre Twitter lors de mes balades quotidiennes.

Noël sera-t-il le rendez-vous des tablettes ?
Honnêtement, je ne pense pas que les tablettes seront sous les sapins de tous. Ou alors il faudra un sacré coup de pub. Personnellement, j'aurai d'autres achats prévus et moins onéreux que cela.
Enregistrer un commentaire