mercredi 3 septembre 2008

Guerre des genres

Le consommateur devient de plus en plus exigeant. Une fois que l'on introduit un tant soi peu d'illimité ou de gratuité quelque part, nous n'hésitons pas à utiliser pleinement ce qui est offert ou promis.

Récemment, c'est Orange qui en à fait les frais avec le bridage de la 3G sur les iPhone. Cet été, je rappelle que SFR a coupé volontairement et sans justification (du moins avec une bonne langue de bois), l'upload vers QIK et d'autres applications.

Concernant le premier cas, il faut bien comprendre également qu'Apple a indiqué que la batterie disposait de 5h d'autonomie, même en utilisant la 3G. AT&T a bridé également et volontairement son réseau pour cela. Résultat une Class Action aux US aux motifs suivants : bridage du réseau, et la batterie qui perd son autonomie. L'ouverture progressive promise par Orange, sera réalisée mais je ne pense pas qu'il faille s'attendre à une ouverture totale.

Rien a été fait concernant SFR et son bridage suite à son offre Illymitics, limitée au portail SFR... Je ne compte même pas le bridage volontaire du réseau suivant l'APN wapsfr et websfr alors que tout fonctionnait normalement avant le déni de service.

Globalement, les opérateurs ont plusieurs soucis : d'une part la convergence fixe/mobile va tenir les opérateurs en terme d'investissements, les réseaux 3G et 3G+ risquent d'être saturés si les vannes sont ouvertes et les clients doivent en être conscients. Enfin, l'évolution des téléphones vont modifier profondément l'usage du téléphone. Le multimedia et le browsing sous toutes ses formes (browser et via des applications) sera un nouveau mode de consommation des forfaits data. Il faudra bien que ces services à forte valeur ajoutée présentent des modèles pérennes sans pour autant brider l'usage premier des mobiles : téléphoner.

Enregistrer un commentaire