mardi 20 janvier 2009

Pas de TV sur iPhone

L'information a été relayée par d'autres (Business mobiles, le blog iPhone), Apple a dit non au projet de l'opérateur français Orange pour la sortie d'une application TV.

Les 3 applications déjà présentes sur l'AppStore sont gratuites (Liveradio, Spot Finder et MaZoneVideo). Jusque là rien à redire. Juste à regarder les commentaires des clients à la sortie de MaZoneVideo qui réclamaient à Orange un service de télévision et un flux streamé.

A clientèle exigeante, réponse exigeante. L'opérateur semble donc avoir mené un projet en ce sens, retoqué par la firme de Cupertino. Sur ce point il convient donc de s'interroger.

Tout d'abord le motif : l'application doit être payante. Ah ?! Orange n'est pourtant pas une entreprise philanthrope mais permettre à ses clients de posséder une application innovante peut également passer par la gratuité. Apple considère-t-il les opérateurs comme des entreprises de seconde zone ? Sûrement. Par contre, vous serez assuré que la firme à la pomme ne communique pas sur ce sujet. Elle est proche de ses clients... Ben voyons.
Un pavé dans la marre
Cette application, si elle ouvre la possibilité de visionner un flux streamé démontrerai qu'il est possible de se passer de Quick Time ou du moins de détourner le player pour enfin disposer d'une fonctionnalité importante du réseau 3G. Par ailleurs, cela permettrait d'attirer de nouveaux clients. Ce point, Apple n'a jamais concédé la possibilité aux développeurs de faire ce type d'application.

La part du gâteau
La décision récente du conseil de la concurrence a de facto cassé la clause d'exclusivité entre Apple et Orange. Résultat, la part reversée par l'opérateur devient nulle et non avenue. Il faut donc tirer de nouveaux revenus. Le seul moyen étant de rendre payant les applications de l'opérateur et de prendre sa dime sur chaque vente (environs 30%). Il est donc certain que cette manne potentielle intéresse la firme de Cupertino. En temps de crise, tout est bon à prendre. Par ailleurs, il ne faut pas douter que les chiffres des ventes de télépommes 3G n'ont pas été insignifiantes et que le public potentiel est scruté avec attention.

Il faudra donc attendre d'une part la réaction de l'opérateur et surtout la sortie de cette application si elle existe. D'autre part, il apparait clairement qu'Apple devient un élément empêchant l'innovation.

Source : ElectronLibre

Enregistrer un commentaire